Un cadre de confiance
pour décrypter les enjeux stratégiques de la sécurité numérique

LPM et cybersécurité des OIV : point de situation

Point de situation sur l'application des dispositions de la LPM sur la cybersécurité des OIV par Guillaume POUPARD, Directeur général de l'ANSSI, et Alain BOUILLE, Président du CESIN, sous la présidence de Gwendal ROUILLARD, député du Morbihan, Secrétaire de la commission de la Défense nationale et des Forces armées, présidera cette rencontre.
Email this to someoneShare on LinkedInTweet about this on Twitter

Cet événement est passé ! Il a eu lieu le 10/05/2016 à Paris.

Présentation

La Loi de programmation militaire 2014-2019 (loi n° 2013-1168 du 18 décembre 2013) a introduit d’importantes dispositions relatives à la sécurité des systèmes d’information des opérateurs d’importance vitale (OIV).  Son article 22 prévoit ainsi l’adoption de mesures de renforcement de la sécurité des opérateurs d’importance vitale et confère à l’ANSSI de nouvelles prérogatives : l’agence, au nom du Premier Ministre pourra imposer aux OIV des mesures de sécurité et des contrôles de leurs systèmes d’information les plus critiques. De plus, l’article 22 rend obligatoire la déclaration des incidents constatés par les OIV sur leurs systèmes d’information. Ces nouvelles dispositions ont ainsi comme objectif de renforcer significativement la sécurité de ces opérateurs dont le rôle est primordial pour le fonctionnement de la Nation.

Compte tenu de la diversité et de la complexité des environnements dans lesquels ces opérateurs interviennent, l’ANSSI a choisi de mener les travaux de préparation des arrêtés sectoriels découlant de la LPM, en étroite concertation avec l’ensemble des acteurs concernés.
Dans ce cadre, a été mis en place, pour chaque domaine d’activité, un groupe de travail réunissant les opérateurs d’importance vitale, le ministère coordonnateur et l’ANSSI, dans le but de définir des règles de sécurité à la fois efficaces du point de vue de l’accroissement de la cybersécurité, adaptées aux spécificités des divers métiers et soutenables humainement et financièrement par les opérateurs d’importance vitale. 

C’est un point de situation sur la réflexion menée et l’application du dispositif qui a été fait lors de ce petit déjeuner débat par Guillaume POUPARD, Directeur général de l’ANSSI, et Alain BOUILLE, Président du CESIN (le Club des experts de la sécurité de l’information et du numérique). Cette rencontre était présidée par Gwendal ROUILLARD, député du Morbihan, Secrétaire de la commission de la Défense nationale et des Forces armées.

 

 

Participants

Gwendal ROUILLARD, Député du Morbihan, Secrétaire de la Commission de la Défense nationale et des Forces armées, Assemblée nationale
Guillaume POUPARD, Directeur général, Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI)
Alain BOUILLE, Président , CESIN

Email this to someoneShare on LinkedInTweet about this on Twitter