Présentation

La crise sanitaire actuelle a entraîné un recours massif aux outils numériques tant dans les usages personnels que professionnels, montrant à la fois la dépendance au numérique de nos systèmes organisationnels et sociétaux et notre fragilité face à un risque numérique accru. Fragilité du déploiement des systèmes numériques insuffisamment sécurisés, fragilité de nos usages numériques où les “gestes barrières numériques” pourtant indispensables sont trop loin d’être naturels, fragilité de notre société face au développement de fake news aux risques de déstabilisation majeurs… autant d’enjeux majeurs sur lesquels il va être indispensable de lancer des réflexions et des actions collectives de grande ampleur.

Face à cette situation, les sénateurs Olivier CADIC et Rachel  MAZUIR, rapporteurs pour le programme 129 de la loi de finances (SGDSN, ANSSI et Cybersécurité), pour la commission des Affaires étrangères et de la Défense du Sénat, ont publié le 16 avril 2020 une étude sous la présidence de Christian CAMBON, Président de la commission :

 

“DESINFORMATION, CYBERATTAQUES ET CYBERMALVEILLANCE : L’AUTRE GUERRE DU COVID 19” .

 

Cette étude dresse un constat édifiant de la situation et avance plusieurs recommandations concrètes :

  • Mettre en œuvre une force de réaction cyber afin de répondre aux fausses informations dans le domaine sanitaire, aux attaques contre les valeurs démocratiques et pour lutter contre les campagnes de désinformation ou d’influence de certains acteurs étrangers ;
  • Investir dans la sécurité informatique des acteurs de la santé ;
  • Lancer sans tarder une campagne de communication à grande échelle pour promouvoir la plateforme “cybermalveillance.gouv.fr et diffuser les “gestes barrière numériques” ;
  • Initier une communication régulière, au travers des médias, d’un top 10 des cyber-crimes constatés sur le territoire ;
  • Unifier la chaîne de recueil et de traitement des plaintes en ligne, aujourd’hui de la compétence des autorités de police et de gendarmerie locales.

 

C’est pour échanger sur ces propositions et travailler sur leur mise en oeuvre que le sénateur Olivier CADIC a été l’invité de la cybermatinale du CyberCercle le 28 mai 2020, premier rendez-vous mensuel en visio en raison de la crise sanitaire.

 

 

 

 

 

Participants

Olivier CADIC, Sénateur des Français établis hors de France, Sénat