Un cadre de confiance
pour décrypter les enjeux stratégiques de la sécurité numérique

Petit déjeuner débat Cybersécurité et objets connectés

Email this to someoneShare on LinkedInTweet about this on Twitter

Un rendez-vous avec la Présidente de la Commission de la Culture, de l’Education et de la Communication autour de la proposition de résolution européenne qu’elle a déposée sur ce sujet

Réservé aux invités, partenaires et abonnés du CyberCercle

Email this to someoneShare on LinkedInTweet about this on Twitter
Email this to someoneShare on LinkedInTweet about this on Twitter

50 millards d’objets connectés en 2020… autant de facilités d’usages démultipliés au service des citoyens, des entreprises, de l’Etat pour un développement des usages, une augmentation des services, une compétitivité renforcée…
mais…
80% des objets connectés présentent des failles de sécurité… augmentant d’autant la surface de vulnérabilité de l’ensemble des systèmes, pouvant entraîner vol de données et paralysie des systèmes…

 L’Internet des objets (IoT) touche aujourd’hui tous les secteurs d’activité, avec une accélération certaine ces dernières années sous les effets des phénomènes de smart cities-territoires intelligents et d’usine du futur : énergie, santé, transports, automobile, environnement, assurance, maritime, domotique… Que ce soit pour les données qui constituent la valeur des organisations, en particulier les informations confidentielles, que les données personnelles ou les environnements connectés, les systèmes se doivent d’être protégés contre les cyberattaques. 

Néanmoins, face au potentiel important de marché que représente l’IoT, les acteurs ne cessent d’innover pour rester compétitifs, dans des délais de plus en plus rapides, mais au détriment de la sécurité de leurs produits. Les hackers ne s’y trompent pas : ils utilisent de plus en plus l’IoT comme point d’entrée de leurs cyberattaques, en perfectionnant leurs méthodes. Ajoutons également que les attaques en déni de service s’appuient également sur des objets connectés non sécurisés pour démultiplier la puissance de leurs attaques. Outre une manne pour la cybercriminalité à but financier, l’IoT peut donc constituer de véritables armes au service des cyberattaquants.

Face à ce constat, et si le RGPD a déjà posé un cadre de protection des données à caractère personnel qui peuvent être collectées via l’IoT, se pose la question légitime du levier réglementaire pour qu’un certain niveau de cybersécurité soit exigé dans la conception même des objets connectés et la sécurité des systèmes qui les portent, et de la certification cyber des objets connectés mis sur le marché.

Dans le prolongement de la tribune qu’elle avait accepté de faire pour le CyberCercle en avril 2018, nous aurons le plaisir de recevoir le 21 février 2019 sur ce sujet la sénatrice Catherine MORIN-DESAILLY, Présidente de la commission de la Culture, de l’Education et de la Communication du Sénat, qui a déposé en mars 2018 un projet de résolution européenne sur l’encadrement des objets connectés et le développement de l’Internet des objets dans l’Union européenne.

POUR EN SAVOIR PLUS 

Retrouvez ci-dessous les dates de l’ensemble de nos événements 2019

 

Email this to someoneShare on LinkedInTweet about this on Twitter

Invité

Catherine MORIN-DESAILLY, Sénatrice de la Seine-Maritime, Présidente de la Commission de la Culture, de l’Education et de la Communication, Sénat

Avec le soutien de nos partenaires :

Nos partenaires

Informations pratiques

Salons du restaurant interministériel AURI
7 rue Barbet de Jouy
Paris 7ème

Inscription obligatoire - entrée sécurisée

Inscription

Vous devez être membre du Cybercercle ou invité pour vous inscrire à cet événement

Email this to someoneShare on LinkedInTweet about this on Twitter